ESPACE _ CORPS _ EMPREINTE

Tout d'abord il y a l'ESPACE. Ce peut être une chambre, un bâtiment, une place, une ville, un paysage, la Terre. L’espace est omniprésent, il nous oppresse ou nous libère.

Ensuite il y a le CORPS. Les corps, vos corps, le mien. L’Homme d'aujourd'hui, d'hier et de demain, qui vit l'espace, l'habite, le construit puis le détruit et recommence. 

Et pour finir il y a l'EMPREINTE. Celle que nous produisons et qui nous imprègne chaque jour. L'empreinte c'est ce qui se trouve exactement entre le corps et l'espace. C'est l'impact que nous avons en tant qu'individu sur notre environnement. C'est la trace visible ou non, que nous laissons de notre passage, comme témoignage ou mémoire d'un moment passé. Mais l'empreinte c'est aussi l'impact que l'environnement, façonné par l’homme, peut avoir sur nous et comment les lieux que nous traversons marquent nos corps et nos esprits.


Mon processus créatif est basé sur une exploration sensible. Il questionne les rapports et influences réciproques qui peuvent exister entre les corps et l’espace, à travers la notion de l’empreinte. 

En tant qu’architecte, je mets ma culture spatiale au service d’une expression artistique personnelle. Je vois dans mes explorations plastiques une manière de réinterpréter le monde qui nous entoure et son fonctionnement. Ma pratique de la performance et de l’installation mêle danse, architecture et peinture,… Elle instaure une certaine porosité et une synergie entre plusieurs Arts et permet une transversalité entre différentes pratiques : dessins, maquettes, action-painting, expression corporelle, scénographie,… 

L’exercice de la performance signifie prendre des risques, et c’est aussi en cela qu’elle me plait. L’artiste se met en danger, s’expose en donnant un peu de soi-même aux spectateurs. L’art n’étant pas une pratique solitaire pour moi, j’invite souvent les gens à entrer dans mon univers créatif. J’utilise leurs corps et le mien comme outils d’expression graphique dans l’espace. Ces expérimentations aboutissent à des oeuvres collectives en trois dimensions, à la fois vivantes et éphémères.

Le cheminement a une place centrale dans mon travail. Le processus de création a plus d’importance à mes yeux que le résultat final. À préférer la palette au tableau, les coulures à l’aplat, le mouvement au statique, mes réalisations se sont focalisées sur l’éphémère. Sur l’instant qui passe et qui disparait, sur le souvenir ou l’empreinte qui s’efface avec le temps. Chaque performance est unique et ne peut être rejouée à l’identique. L’histoire et les gestes sont continuellement influencés par le contexte, les lieux, le temps,… 

Ainsi les travaux qui restent et que je vous présente ici ne sont que des tentatives pour retenir un moment passé.